59 CSW 2015

Participation du RF-EFH à la 59 session de la Commission de la condition de la  femme (59CSW)

Dimanche 8 Mars 2015

csw59 photoLa participation du RF-EFH à l’ouverture de la concertation des ONG du CSW : a été effective grace à la direction de la transversalité de l’OIF que nous remercions bien vivement, mais  la configuration et l’organisation des débats ne permettaient pas l’expression de la francophonie.

Le réseau a participé à la marche à travers ses membres (Mme Vianes de Regard de Femmes, Mme Doumbia de Mussonet).

Evènement parallèle Réseau Francophone pour l’égalité Femme-Homme  59ème Commission de la Condition de la Femme

 

Lundi 9 Mars 2015 11h30

Entretien avec la nouvelle Secrétaire Générale de l’OIF . Entretien plein de cordialité, la Secrétaire Générale a été d’une grande écoute et a manifesté un grand intérêt au travail du RFEFH.photo CSW du 7 au12 Mars 2015 avec SG de OIF 0043

Le réseau a fait un bref historique de sa création, ses ambitions  d’accompagner l’OIF dans sa volonté de promouvoir l’universalisme et le développement de valeurs partagées dans l’espace francophone. Par ailleurs il a aussi exposé sa volonté de faire de l’égalité femme/homme notre viatique pour coopérer avec les pays membres de la francophonie  sur l’intégration de l’égalité femme/homme dans leurs programmes de développement.

Le réseau a  développé ses arguments  sur le 3ème forum mondial des femmes francophones que nous souhaitons articuler à la stratégie économique de la francophonie et centrer sur le financement du développement des pays francophones. Le réseau souhaiterait faire intervenir les femmes francophones dont les voies comptent dans les structures internationales de financement du développement pour entendre leurs voix et connaitre leurs sentiments sur les difficultés que rencontrent les femmes de nos pays pour sortir de la pauvreté, etc.

RF-EFH Nous lui a parlé ses travaux lors  du sommet de Dakar et des conclusions majeures que les participants ont proposées :- La HAUTE AUTORITE FRANCOPHONE sur le STATUT de la femme : cela aiderait à la cohérence et à l’effectivité de la présence francophone dans les débats sur les femmes au niveau global :

  • La présence des femmes francophones dans les instances de décision au niveau mondial.
  • La présence des femmes francophones dans le mécanisme de suivi du sommet de Dakar.
  • La présence des femmes francophones dans le secteur de la PAIX et de la

Le réseau a remis le recueil des textes et des lois sur l’égalité femme/homme dans les pays francophones sur lequel, les membres ont travaillé tous ces mois. Elle a apprécié le document de travail   et  demandé un accompagnement du réseau par l’OIF pour que le travail puisse être finalisé et publié avant le sommet de Madagascar.

Action :

photo CSW du 7 au12 Mars 2015 avec SG de OIF 0045

Le recueil doit être envoyé à tous les membres du RFEFH pour lecture, rectification et observation et toute autre action susceptible de l’améliorer.

Le dernier point abordé a été la préparation du Sommet  de Madagascar : le RF-EFH va travailler avec la Société Civile Malgache pour les accompagner.

Une ONG Simirilanta  est déjà identifiée et les députés malgaches qui assistent au CSW aussi souhaitent travailler avec nous. TOTO, membre du RFPF, mais également qui est la seconde de Aicha Ba Diallo, membre  du RF-EFH, a assisté à nos travaux et s’est engagée à faire le lien.

 

Lundi 9 MARS 2015 15h -16h30

Concertation ministérielle  francophone de haut niveau au Millenium Plaza.

Ce panel a été organisé par l’OIF en coopération avec ONUFEMME. Présidé par Mme le Ministre Penda Mbow  au nom du SENEGAL,  il a vu l’intervention de la Secrétaire Générale de l’OIF, de L’Ambassadeur du Royaume du  Maroc, Son excellence Oumar Hilale, président du Groupe des Ambassadeurs francophones à New York auprès de l’ONU; de Mme Kristin Hetle en charge du partenariat stratégique à  ONUFEMME, de Mme Maryse Gaudreault député du QUEBEC et vice-présidente du Réseau des femmes parlementaires et de moi-même coordonnatrice du RFEFH.

NB :

  • Un papier de positionnement du RFEFH a été lu par Mme Pauline Chabbert, consultante en genre auprès de la direction de la transversalité, sous la conduite de la coordination du RF-EFH.
  • La déclaration francophone sur l’autonomisation économique des femmes a été adoptée lors de cette séance. Celle-ci réaffirme l’engagement de la Francophonie en faveur de la pleine réalisation des engagements de la Déclaration et du Programme d’action de Beijing (1995) : entre autres,
  • l’accès égal et le contrôle des ressources économiques et productives,
  • l’accès des filles à une éducation de qualité et leur maintien à l’école,
  • la réglementation du travail des femmes, leur accès au travail décent et à la protection sociale,
  • la promotion de l’entreprenariat féminin.

Cette Déclaration s’inscrit ainsi dans la suite de la Stratégie économique adoptée lors du XVe Sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Dakar les 29 et 30 novembre 2014.

Quelques citations de Mme Jean  à retenir entre autres pour notre travail

«L’égalité entre les femmes et les hommes, l’autonomisation économique de ces dernières, leur accès à une éducation de qualité, à des postes de responsabilité et de décision, ainsi qu’aux services de santé sexuelle et reproductive, ne sont pas la seule affaire des femmes.»

« La place et le rôle des femmes dans l’espace francophone figurent parmi les priorités de mon mandat. Parce que démocratie et paix ne sont possibles qu’avec la participation des femmes, la prise en compte de leurs points de vue et de leurs aspirations. »

« Les femmes sont à la fois les gardiennes des valeurs et celles par qui vient le changement. Impossible d’envisager la Francophonie du XXIe siècle, ni de grands projets francophones axés sur le développement, sans l’impulsion des femmes. »

Mardi 10 mars 2015 :13H15-14H30

Le panel du RFEFH sur leadership et autonomisation des femmes : les priorités du RFEFH pour la Francophonie.

20 ans après la Conférence de Beijing sur les femmes et le développement et alors que se négocient les nouveaux Objectifs du développement durable, la participation économique des femmes apparaît comme un enjeu stratégique essentiel dans les pays de la Francophonie. Alors que lors du XVème Sommet de la Francophonie, de novembre 2014, les chefs d’Etats et de gouvernements ont adopté une nouvelle stratégie économique, pour les prochaines années, le Réseau Francophone pour l’Egalité Femme-Homme souhaite mettre en avant les défis et les opportunités pour la prise en compte du genre de l’égalité femmes-hommes dans sa mise en œuvre.

En effet, malgré certaines avancées, les femmes continuent de faire face à de nombreuses discriminations dans l’accès aux ressources économiques et productives, ainsi qu’au travail décent. Le plafond de verre et la segmentation du marché du travail les empêchent d’accéder aux postes de direction et renforcent les inégalités salariales. Enfin le travail domestique et de soins reste invisible et pèse majoritairement sur les femmes.

Comment lever les obstacles à l’autonomisation des femmes et promouvoir leur accès à des emplois décents ?

Quelles sont les priorités du RFEFH pour la mise en place d’une stratégie économique francophone favorable à l’égalité femmes-hommes ?

Quels partenariats mettre en place pour avancer sur ce sujet ?

Ouvert par Mme la Directrice de la transversalité de l’OIF, Mme Hary Andriamboavonjy; il a enregistré les  communications  de :

Introduction : Ndioro Ndiaye, Coordinatrice  du RF-EFH : le Réseau Francophone pour l’égalité Femme-Homme et le document de position «  Nous voulons l’égalité maintenant ! »

– Mme Anne Delorme, Coordinatrice du comité québécois femmes et développement : le renforcement du pouvoir économique des femmes : une question de droits et un enjeu économique incontournable.

Mme Marlène Menoux, Genre en Action : Une lecture féministe de la stratégie économique de la Francophonie et des recommandations.

– Justine Diffo: Coordonnatrice Nationale – Réseau More Women in POLITICS : Le renforcement de l’autonomisation économique des femmes pour un meilleur leadership.

Roger Ferrari : Président de la Conférence des OING de la Francophonie : Les collectivités territoriales et autonomisation des femmes, l’enjeu de l’égalité f/h.

En présence de l’Ambassadeur Tiendrebeogo, représentant permanent de la francophonie auprès des N.U, de l’Ambassadeur de Madagascar auprès des N.U, un débat fructueux a suivi les brillantes communications de nos collègues qui se sont exprimées en grande harmonie et cohérence par rapport au thème du panel. Ils ont été, fort appréciées par les participants qui ont rempli la salle.

photo CSW du 7 au12 Mars 2015 0033

Un appel à une plus grande et structurée coopération a été fait par les participantes et des contacts ont été échanges; les femmes du Maroc et celles de l’Union pour la  Méditerranée, Mme Delphine Borione, de la Tunisie, du lobby européen, de la CLEF, ont exprimé le besoin d’être observatrices auprès du RF-EFH en attendant  la prochaine assemblée générale du RF-EFH pour adhérer. Les femmes députés de Madagascar  dont l’une est membre du RF-EFH déjà, Mme TOTO RAHARIMALALA ont souhaité travailler avec nous avant le prochain sommet de la Francophonie en 2016.  Mme Massan d’ Almeida de  ROFAF du Togo, membre du RF-EFH; L’AIDH, était représentée par sa présidente fondatrice, Mme Françoise Taverso.

Les communications peuvent être obtenues auprès des auteurs  mais le secrétariat du RF-EFH et l’OIF ont besoin de copie en PDF pour notre web site.

Mercredi 11 mars de 8h à 9h

Concertation entre membres de la coordination présente à l’hôtel:

Mesdames :

  • Anne Delorme,
  • Marlene Menoux,
  • Justine Diffo et
  • Ndioro Ndiaye.

D’importantes propositions ont été faites et elles nécessitent un suivi.

Mme Anne DELORME :

  • Elle a déploré les documents officiels qui continuent à être publies  exclusivement en  anglais, c’est le cas de la déclaration  issue du segment ministériel  de la veille, mais également des négociations sur le post 2015.
  • Elle suggère que nous demandions à L’OIF de nous soutenir pour que nous soyons présentes à New York en Septembre  pour la fin du processus  de négociations.
  • Nous devrions aussi être au courant du suivi des travaux de la CSW dans ce domaine et travailler dans nos régions bien en avant les sessions de Septembre.

Actions :

  • que chacune vérifie ce qui se passe dans sa région en impliquant les membres du RF-EFH vivant dans la zone géographique concernée  et qu’un rapport soit fait systématiquement.
  • Mme Delorme  devrait partager l’analyse faite sur les indicateurs  d’évaluation des objectifs de l’agenda post 2015 et la difficulté d’évaluer la prise en compte de  l’égalité femme/homme dans   le premier objectif global décliné.
  • Les autres membres du RESEAU devraient contribuer à ce travail.
  • Contribuer   la marche mondiale des femmes ; les thèmes sont connus : notre corps, nos territoires, nos terres, violences faites aux femmes, elle suggère que chaque région y travaille selon sa spécificité.

Mme Ndioro  Ndiaye :

Les documents préparés par le Secrétariat  à Dakar et  en particulier le recueil des textes et lois relatifs  à l’égalité femme/homme dans les 80 pays membres et observateurs de la francophonie. Ce document  a été  supervise, relu et corrigé par une des nôtres  Mme Dior Fall Sow, magistrat, après le travail de base effectué par une consultante de l’association des juristes sénégalaises. Nous avons apprécié les contributions majeures faites par quelques membres mais tellement peu! Hormis le CAMEROUN, LA RCA, LE TOGO, LE SENEGAL, LA France, le CANADA, tout le reste a du faire l’objet de grandes et longues recherches.

Madame Ndiaye a lancé donc un appel pour une plus grande appropriation du document par les membres du RF-EFH avant une seconde et dernière lecture avant l’édition et la publication que nous espérons  avant le sommet de Madagascar.

Actions:

  • Suivi par le secrétariat de Dakar.
  • Envoi du document complet  à tous les membres.
  • Redistribution des Groupes.
  • Revisite du plan d’action du RF-EFH  afin de mieux lier le travail du RF-EFH avec les objectifs de l’agenda post 2015.
  • Choix de l’objectif le plus pertinent pour nous et le disséquer et le rendre plus sexo spécifique comme le suggère Anne.
  • Saisir le comité exécutif des ONGs pour le CSW  pour coopérer avec elles pour la prochaine CSF.

Madame Justine Diffo :

Elle prévoit un Colloque au mois d’Aout au Cameroun. Elle a l’appui de l’OIF (section de Dilek Elveren)  et souhaiterait y associer le RFEFH.

Elle suggère de choisir le thème sur l’autonomisation des femmes.

Actions :

  • Envoi de la note de concept de l’évènement et discussion du rôle du RF-EFH dans l’activité planifiée.
  • Saisine officielle du RF-EFH par les Organisateurs de l’évènement.

 

Mercredi 11 Mars 2015 18h30- 20h:

Panel au RFPF, présidé par Mme Françoise Bertieaux, présidente de ce réseau en présence de sa  vice- présidente Maryse Gaudreault, députée de HULL et son équipe.

Les communications suivantes ont été faites :

  • Le Ministre Ndioro Ndiaye, coordonnatrice du RF-EFH sur les possibilités de partenariat  entre le RF-EFH et le RFPF.
  • Pr Justine Diffo sur la participation politique des femmes et leur leadership.
  • Mme Marlene Menoux sur le leadership des femmes à la base et l’utilisation des observatoires  sur le genre comme outil d’évaluation des performances  des politiques publiques.
  • Mme Viviane TEITELBAUM, présidente du lobby européen des femmes sur l’expérience du lobby dans la quête pour plus d’égalité et de justice entre les femmes et les hommes.

NB : Un flyer sur la parole, le vécu et l’action des femmes leaders au cœur de l’agenda post 2015  a été distribué. Il est disponible sur le site  de GeA.

Des exemplaires de l’audit Genre au Cameroun, publié par Justine Diffo et son équipe ainsi qu’un répertoire des femmes camerounaises leaders en politique et d’autres publications ont été distribuées au public, venu nombreux malgré l’heure tardive.

Résultat : une lettre d’entente signée entre le RF-EFH et le RFPF pour marquer le début d’un partenariat entre nos deux organisations.

Une copie a été distribuée à tous les membres du RF-EFH.

NB: prendre contact avec les organisateurs de la concertation  des ONG très tôt  cette année pour préparer la 60ème session de 2016 et participer à la planification des activités.

Le RF-EFH voudrait travailler avec les autres ONG francophones que nous connaissons pour faire des propositions  concrètes.

Nous pensons aussi que la première chose à vérifier et rectifier si besoin, est le statut d’observateur de nos ONGs et RESEAUX membres du RF-EFH.

Partager :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close