Information Pays

Hongrie
Drapeau:
Taux de Femmes entre 20 et 24 ans mariées avant 15 ans : Non Disponible
Taux d'inscription net des filles à l'ecole primaire : 91%
Taux de femmes dans des positions ministérielles : 7%
Taux violence conjugale physique et/ou sexuelle dans 12 derniers mois : 9%
Taux de femmes de 25-54 ans participant à la force de travail : 48%
Fiche Pays: Voir Fiche
Langue Officielle: Français
Monnaie:
Population: 0 hbts
Superficie: 0 Km2
Date d'independance:
Regime Politique:
CEDEF/CEDAW (adoptée le 18 décembre 1979 et entrée en vigueur le 3 septembre 1981) Date de signature 1980-07-24
Date de ratification 1980-12-22
PROTOCOLE A LA CEDEF (adopté le 6 octobre 1991 et entré en vigueur le 22 décembre 2002) Date de signature Non
Date de ratification 2000-12-22
PIDESC (adopté le 16 décembre 1966 et entré en vigueur le 3 janvier 1976) Date de signature 1969-03-25
Date de ratification 1974-01-17
CDE (adoptée le 20 novembre 1989 et entrée en vigueur le 2 septembre 1990) Date de signature 1990-03-14
Date de ratification 1991-10-07
RESOLUTION 1325 ET SUIVANTES Adhésion
STATUT DE ROME (adopté à Rome le 17 juillet 1998 et entré en vigueur le 1er juillet 2002) Date de signature 1999-01-15
Date de ratification 2001-11-30
DECLARATION DE BEIJING ET PROGRAMME D’ACTION DE LA QUATRIEME CONFERENCE MONDIALE SUR LES FEMMES Adhésion
CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL DES NATIONS UNIES (ECOSOC), Commission de la Condition de la Femme. RESOLUTION : « Mettre fin à la mutilation génitale féminine» Adhésion
CONVENTION EUROPEENNE SUR L’EXERCICE DES DROITS DES ENFANTS Date de signature Non
Date de ratification 2010-11-29
Adhesion
CONVENTION DU CONSEIL DE L’EUROPE SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LA VIOLENCE A L’EGARD DES FEMMES ET LA VIOLENCE DOMESTIQUE : CONVENTION D’ISTANBUL Date de signature Non
Date de ratification 2014-03-14
Adhesion

- Le 27 janvier 2004, la loi CXXV/2003 sur la promotion de l’égalité de traitement et de l’égalité des chances est entrée en vigueur. - Le 1er février 2005, est créée l’Autorité de l’Égalité de Traitement (dont les missions et le système de fonctionnement, outre la loi Ebktv, sont gérés par les dispositions du décret gouvernemental de 362/2004. (26 décembre 2004)). - L’interdiction générale de la discrimination négative entre les deux sexes figure dans le paragraphe 66. (1) de la Constitution : la République de Hongrie garantit des droits égaux aux femmes et hommes pour tous les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. - Le paragraphe (3) de l’article XV de la Constitution de la Hongrie, adoptée le 25 avril 2011 (entrée en vigueur le 1er janvier 2012) stipule également que les femmes et les hommes sont égaux. - Le respect de l’exigence d’un traitement égal à l’égard des femmes était déjà apparu dans le Code du Travail, comme l’exemple de l’interdiction de la discrimination nommée cachée (en termes actuels, l’interdiction de la discrimination indirecte) l’atteste.

• Résolution du gouvernement 1004/2010. (I. 21.) • Les six priorités de la Stratégie: - La mise en œuvre d’une indépendance économique égale entre hommes et femmes, l’éradication des disproportions dans les salaires et l’emploi, la prise en compte de considérations concernant les sujets de: femmes et la pauvreté, femmes et la santé. - Soutien renforcé pour la réconciliation de la vie professionnelle, privée et familiale. - Soutien à la réduction des disproportions dans la participation des femmes et des hommes dans les décisions politiques, économiques et dans la vie scientifique. - Mise en œuvre de mesures préventives et de lutte effectives contre la violence exercée envers les femmes. - Soutien pour la réduction des stéréotypes de genre. - La Mise en place des fondations professionnelles pour la mise en œuvre des changements nécessaires pour atteindre les buts des principes stratégiques de la politique d’égalité sociale entre les hommes et les femmes. (formation, système institutionnel, une budgétisation sensible au genre, collecte des données sensibles au genre). Il est organisé en outre tout récemment la mobilisation des familles pour la réconciliation la plus complète entre vie professionnelle et vie privée et des plans sont en train d’être mis en place. • Les avantages et désavantages de l’emploi à temps partiel. • La particularité de la situation des parents élevant leurs enfants seuls sur le marché de l’emploi. • L’inclusion des hommes et femmes inactifs dans le système de soin et d’attention aux personnes âgées.

Les Avancées

Par la présentation d’une étude d’impact et de recherche de nouvelles solutions dans le domaine des services d’aide aux familles avec enfants à charge (GYES, GYET), et dans le domaine des services d’assurance de santé liés (GYED, TES) à la prise en charge d’enfants en bas âge. D’un côté, l’État hongrois veut distribuer des crédits et des exemptions d’impôts pour faire des enfants, cependant les femmes peuvent avoir recours à l’avortement volontaire de la grossesse. Il y a une inclusion des hommes et femmes inactifs dans le système de soin et d’attention particulière aux personnes âgées.

Les Obstacles

Après comparaison des femmes et hommes roms, force est de constater que l’état de santé des femmes roms est plus fragile, elles ont moins accès aux systèmes de soins, en conséquence, elles meurent plus jeunes. Dans la majorité des cas, leur vulnérabilité au sein de la famille, les violences commises contre elles ou leur mariage à un âge d’enfant sont des phénomènes qui ne reçoivent pas suffisamment d’attention, comme la question de leur prostitution ou le fait qu’elles deviennent victimes de la traite humaine. En Hongrie, le gouvernement tente sans relâche, avec l’appui de l’Église, d’empêcher les femmes d’avoir accès à l’avortement et à la contraception. Les femmes comme individus disparaissent lentement des politiques publiques derrière le seul concept de la famille », avertit la chercheuse hongroise Andrea Pet?.

Pourtant, la réalité est toute autre, on ne cesse de diminuer en nombre ou le taux de natalité en Hongrie, et c’est déjà bien si quelqu’un a une famille avec un enfant, deux enfants, cela commence à être plus rare et seules certaines catégories en ont trois ou plus. Ce sont des familles croyantes pratiquantes, catholiques ou protestantes, la population tsigane dont le pourcentage s’élève à environ 8 % par rapport à la totalité de la population et des rares familles qui, pour une raison ou pour une autre, sont ravies d’avoir des enfants. Et pour autant, l’article II de la Constitution stipule que : « Chaque être humain a le droit à la vie et à la dignité humaine, la vie du fœtus a le droit à la protection dès la conception. » La plupart des femmes aimeraient pourtant avoir des enfants, mais il y’a le père, la famille, la pauvreté ou encore plus, la peur de la pauvreté, le spectre de perdre son travail, ainsi de suite. On pourrait dire qu’obliger une femme à avorter est une forme d’agression commise contre les femmes. Les travaux scientifiques, les enquêtes et les statistiques révèlent un large répertoire des méthodes.

Les Avancées

Sur le plan éducatif, le gouvernement hongrois est déjà en avance avec la construction de crèches entre les années 2009 et 2010, en créant environ 2200 nouvelles places. En 2011, de nouveaux appels à projets ont été lancés pour le développement additionnel des crèches et le nombre d’enfants dans les municipales en 2010 était de 34500. En 15 ans, le nombre des étudiants a quadruplé dans l’enseignement supérieur, tandis que la proportion des filles a été multipliée par 5. Parallèlement à cette évolution, le nombre d’enfants inscrits à l’école maternelle et primaire, donc le nombre des naissances, a chuté. Il est intéressant de noter l’énorme différence entre la proportion homme-femme, entre les instituteurs et les institutrices d’école et les professeurs de l’enseignement supérieur : plus de 90 % des instituteurs et des enseignants à l’école primaire et collège sont des institutrices et des enseignantes. En revanche, dans l’enseignement supérieur, la proportion des femmes professeures n’atteint que 30 %.

Les Obstacles

Les raisons de cette différence sont multiples, mais dans le contexte de la Hongrie, il faut souligner que faire une carrière scientifique avec enfant(s) et famille reste très difficile et qu’en Hongrie, une maman peut rester à la maison en congé de maternité jusqu’à l’âge de trois ans des enfants. La majorité des mamans restent à la maison pendant ces trois ans souvent, faute d’autres solutions, elles n’ont pas le choix, et après un ou deux, et encore plus après trois enfants, elles ne sont plus compétitives avec leurs collègues qui mènent un travail de recherche ininterrompu. Et le gouvernement peut dés fois décidé de supprimer des programmes ou aller même jusqu’à la fermeture d’une institution d’éducation. Ce fut le cas de : « Un décret gouvernemental a révoqué sans explication les autorisations de deux masters sans consulter les institutions concernées ». Et il en est ainsi de l’Université d’Europe centrale, la CEU. C’est cette université privée, fondée par le milliardaire et philanthrope états-uniens d’origine hongroise Georges Soros, fermée par une loi passée en 2017. Actuellement en Hongrie, de nombreux vrais artistes ne réussissent pas à gagner leur pain quotidien avec leur art et c’est une honte. Un changement rapide s’impose donc. Il existe néanmoins une autre catégorie d’artistes, les « célébrités ». Malheureusement, leur exemple, leurs allures superficielles et parfois immorales peuvent détruire la vie de beaucoup d’enfants ou de jeunes immatures. Et les médias jouent volontiers le rôle de transmetteur entre ces « célébrités » et le cerveau, le cœur des enfants et des jeunes sans défense.

Les Avancées
Les Obstacles
Les Avancées
Les Obstacles
Les Avancées
Les Obstacles
Les Avancées
Les Obstacles

Les pratiques discriminatoires les plus courantes au travail pendant l’exécution du contrat de travail ou d’un autre contrat sont les suivantes : - Harcèlements (le harcèlement sexuel, des blagues grossières visant directement la sexualité, le fait d’appeler les salariées femmes par un petit nom d’animal, des questions indiscrètes, etc.). - Violation du principe d’une rémunération égale pour récompenser (ses efforts intellectuels ou physiques, son attitude envers le travail ne sont pas pris en considération au moment de définir son salaire ou sa rémunération, son genre et certains faux stéréotypes ayant plus de poids). - Système de promotion (est étroitement lié au phénomène « plafond de verre »). - Grossesse, maternité (absentéisme au travail pour une maladie liée à la grossesse ou pour les soins portés à l’enfant) L’Etat n’a toujours pas ratifié la convention internationale de Lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, la convention d’Istanbul de 2011. Et il semblerait que les autorités gouvernementales hongroises n’aiment pas entendre parler d’égalité femme homme en Hongrie. En fin 2018, elles ont révoqué les autorisations des deux seuls programmes universitaires d’études sur le genre. Ces recherches s’intéressent aux rapports de sexe, aux questions d’égalité, aux constructions genrées, dans la société, la culture, les institutions…. et aux modes de transgression de celles-ci.

Les Avancées

Les jeunes filles et les femmes victimes de viol qui tentent d’obtenir justice en Hongrie se heurtent à un mur presque insurmontable.

Les Obstacles

La violence sexuelle est un crime qui ruine la vie des femmes qui en sont victimes, dans tous les pays du monde. Chaque gouvernement, chaque société se doit de poursuivre énergiquement en justice ceux qui s’en rendent coupables. Or, en Hongrie, le gouvernement et l’appareil judiciaire n’ont toujours pas cherché à venir à bout des préjugés largement répandus qui empêchent les femmes victimes de viol ou d’autres formes de violence sexuelle d’obtenir justice et réparations. La Hongrie est en train de créer un nouveau système de tribunaux administratifs, qui statueront sur les litiges concernant les pouvoirs publics. Préoccupée par l’étendue des pouvoirs dont disposera l’exécutif pour établir et gérer les nouvelles juridictions administratives, la Commissaire souligne la nécessité de garanties supplémentaires. « La Hongrie devrait chercher à renforcer la gouvernance collective par les magistrats eux-mêmes, qui est un moyen de garantir l’indépendance de la justice », estime la Commissaire. Source: Conseil de l’Europe, commissaire aux droits de l’homme, visite de cinq jours en Julleit 2019, sur la situation des droits de l’homme en Hongrie.

Les Avancées

Le gouvernement hongrois mène des efforts en ce sens : le taux d’emploi des femmes en pourcentage (2009 et 2010) a évolué de 43.5%. La mobilisation des familles pour la réconciliation la plus complète entre vie professionnelle et vie privée est très déterminante. Les avantages et désavantages de l’emploi à temps partiel pèsent toujours sur les femmes. La particularité de la situation des parents élevant leurs enfants seuls sur le marché de l’emploi tend à la baisse. Convention (n° 100) sur l'égalité de rémunération entre les sexes de 1951 ratifiée le 08/06/1956 et la Convention (n° 111) concernant la discrimination (emploi et profession) de 1958 ratifiée le 20/06/1961, font l’objet d’une mise en œuvre même si celle-ci n’est pas effective. Dans le secteur des médias, c’est un monde à part, cruel et implacable, mais le succès doit être une source de bonheur. En Hongrie, seules les chaînes privées peuvent, si elles veulent, offrir un revenu suffisamment important pour que les présentateurs puissent subvenir aux besoins leur famille.

Les Obstacles

L’utilisation de certains services pose expressément des difficultés aux femmes ayant des enfants en bas âge, telles les difficultés à circuler avec une poussette (certains prestataires de services interdisent l’accès avec poussettes à la salle destinée à la clientèle, sans justification sérieuse, ainsi que des difficultés de circulation et d’accès aux véhicules ; passages souterrains, gares, etc. difficilement accessibles) En même temps, il est douloureux de constater que ces mêmes personnalités des médias ont parfois un impact négatif sur les formes du comportement social et l’évolution du système des valeurs, bien qu’il y ait évidemment des exceptions. Quelle est la partie imputable aux attentes des supérieurs hiérarchiques dans tout cela, il serait probablement impossible de le définir à l’aide des analyses ou statistiques, mais depuis la nuit des temps, ce sont l’exemple et le modèle qui servent de facteurs décisifs dans l’éducation. C’est toujours le cas, en conséquence, les exemples que donnent les médias jouent un rôle déterminant dans le média-idiotisme, le développement galopant de l’anomie ou l’absence de goût et de discipline. Dans le cas des prestations de services en assurance et celles fondées sur le principe de l’assurance, la distinction faite en raison des coûts provoqués par la grossesse et par la maternité ne respecte pas l’exigence de l’égalité de traitement.

Partager :
Facebooktwitterlinkedinmail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close