16e Forum de BAMAKO

Manifestation unique en son genre en Afrique, le Forum de Bamako est un espace de réflexion de haut niveau sur l’avenir du continent. En une décennie, il a réussi à rassembler de nombreuses personnalités et organisations venues de tous les horizons.
Initiative africaine originale, le Forum est un colloque annuel et international, hors des cadres conventionnels et institutionnels. Il conjugue liberté de parole, convivialité et haut niveau de débats.
Axé sur les enjeux du développement de l’Afrique, c’est un lieu et un temps d’échange d’idées et de dialogue où se rencontrent chefs d’entreprise, hommes et femmes politiques, décideurs publics, universitaires, experts, représentants de la société civile et des médias, du continent africain et des autres continents.

Le Forum de Bamako a pour objectif de favoriser le métissage de connaissances et le partage des savoirs dans une approche participative.

Les 100 AFRICAINS LES PLUS INFLUENTS

LA COORDINATRICE DU WILDAF, BRIGITTE KAFUI ADJAMAGBO –JOHNSON, PARMI LES 100 AFRICAINS LES PLUS INFLUENTS Africa News Magazine de janvier – février 2016)  a publié  la liste des 100 africains  les plus influents. Parmi les personnalités retenues dans diverses catégories de la vie, figurent  18 femmes dont  Brigitte Kafui ADJAMAGBO –JOHNSON, Coordinatrice du WILDAF –AO (Women and Law and Development in Africa-Afrique de l’Ouest) membre fondateur du Reseau Francophone pour … Continuer…

renforcement de l’égalité hommes-femmes

Les Femmes, l’Entreprise et le Droit,

Lever les obstacles au renforcement de l’égalité hommes-femmes

Les lois qui établissent des distinctions entre les sexes sont-elles courantes ?

Le rapport Les Femmes, l’Entreprise et le Droit évalue les restrictions pesant sur l’emploi et l’entrepreneuriat des femmes et sur les incitations au travail des femmes dans 143 pays. La base de données recense 21 différences juridiques entre hommes et femmes applicables aux femmes célibataires et 26 concernant les femmes mariées qui limitent leurs perspectives économiques, soit un total de 47 dispositions sur cinq indicateurs (encadré 2.1). Sur les 143 pays couverts par le rapport, 128 établissent au moins une distinction entre femmes et hommes d’après cette seule mesure (figure 2.1). Les 28 pays en comptant plus de 10 se situent dans les régions Moyen-Orient et Afrique du Nord (14 pays), Afrique subsaharienne (11), Asie de l’Est Pacifique (2) et Asie du Sud (1). Les 15 pays où il n’existe pas de différence en droit entre femmes et hommes dans les domaines évalués sont l’Afrique du Sud, l’Arménie, le Canada, l’Espagne, l’Estonie, la Hongrie, le Kosovo, le Mexique, la Namibie, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Pérou, Porto Rico (États-Unis), la République dominicaine et la République slovaque.

Differece juridique

Les mesures d’ordre juridique visant à encourager les femmes à travailler sont-elles répandues ?

Les pouvoirs publics instaurent également des mesures qui encouragent les femmes à travailler et leur facilitent cette dé- marche. Ces mesures peuvent aller de la non-discrimination à l’embauche à des quotas visant à favoriser la participation des femmes à la vie économique en passant par des régimes de congé de maternité et de paternité. Le rapport examine 12 dispositions de cette nature (encadré 2.2). Dix d’entre elles sont directement associées à la promotion de l’emploi des femmes — quotas, prestations liées aux congés.

Ces incitations constituent une première liste de mesures gouvernementales susceptibles d’encourager la participation des femmes à la vie économique, mais pas un catalogue complet des politiques visant à développer leurs perspectives économiques. Lorsque l’on met en rapport les mesures incitant les femmes à travailler et les dispositions juridiques concernant leurs perspectives économiques recensées dans le rapport, on constate que les incitations sont plus rares dans les pays où les différences juridiques entre hommes et femmes sont les plus nombreuses (figure 2.2). L’Espagne, la Hongrie et la République slovaque n’établissent aucune distinction sur le plan juridique et offrent au moins six mesures incitatives. L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Oman et la République du Yémen établissent plus de vingt distinctions, et offrent moins de deux incitations.

Tableau

Continuer…

Communiqué de la Présidence de la Conférence des OING de la Francophonie

Situation des Droits de l’Homme et de la Démocratie au Burundi. Le monde entier savait ce qui allait se passer au Burundi face à l’entêtement d’un homme, M. Nkurunziza, et de son entourage à conserver le pouvoir envers et contre tout. Les rapports émanant de toutes les instances internationales, Nations Unies, Union Africaine, Union Europeenne, ont dénoncé les crimes qui allaient être commis et qui sont aujourd’hui en cours. La … Continuer…

Conference de Yaounde

« Conférence Internationale sur le Leadership, les élections et la Participation Politique des Femmes (CMLPPF), 2ème édition ». Lors de ces importantes assises, il sera question entre autres de partager et diffuser les conclusions agréées de la 59e session de la Commission sur le Statut de la Femme (CSF). Elles constituent un cadre de concertation, d’échanges d’expériences et de stratégies avec les Avocats du Genre, de planification et de production, afin de … Continuer…

Forum en marge de la Cop21

Forum de la Société Civile Francophone en marge de la Cop21 Introduction Depuis plus de trois décennies, des rencontres majeures se déroulent sur la scène internationale pour attirer l’attention sur la nécessité de protéger les ressources de l’environnement par une exploitation écologiquement rationnelle pour en assurer la durabilité. Ce sont, entre autres, la conférence de Stockholm en 1972 (création du Programme des Nations unies pour l’Environnement), celle de Rio en … Continuer…

Assemblée constitutive

Le Réseau des Femmes Responsables dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche et le Réseau Francophone pour l’Egalité Femme – Homme   : « Investir dans la vie, dans le capital humain et le développement » Présentation des Réseaux Réseau francophone de femmes responsables dans l’enseignement supérieur et la recherche En mai 2013, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) a clôturé sa 16e Assemblée générale, organisée à São Paulo au Brésil, par l’adoption d’une … Continuer…

ATELIER RF-EFH /PIRJEF

ATELIER D’APPROPRIATION DU DOCUMENT DE STRATEGIE ECONOMIQUE POUR LA FRANCOPHONIE PAR LES FEMMES & LES JEUNES ACTEURS DE DEVELOPPEMENT

L’atelier s’est tenu le samedi 03 Octobre 2015 au King Fahd Palace à Dakar.

Cet atelier, organisé par la PIRJEF et le RF – EFH a réuni les jeunes et les femmes de la société civile du Sénégal, a eu comme objectif d’initier une réflexion commune et d’en identifier les points forts et les points faibles pour les femmes comme pour les jeunes déjà chefs d’entreprise ou initiateurs – ices d’entreprise, mais également à contribuer à une meilleure compréhension des articulations à faire entre les activités économiques déjà en cours dans le pays , notamment dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE) et les dispositions offertes par le Document de Stratégie Economique pour la Francophonie.

L’événement a rassemblé 57 participants qui ont discuté des opportunités et des défis que leur pose la mise en œuvre effective dudit document au niveau local comme au national.

Cet atelier a non seulement offert une bonne plateforme d’identification et de partage d’expériences entre les différents acteurs de la vie économique du Sénégal, mais a également contribué à une meilleure compréhension et à la vulgarisation de la Stratégie Economique pour la Francophonie.

L’Axe 2 et les quatre champs d’intervention ont été consultés avec attention et les différentes valeurs ajoutées susceptibles d’aider à mesurer les impacts produits par les activités économiques des jeunes et des femmes dans l’espace francophone ont été largement discutés.

Continuer…

ATELIER RF-EFH et PIRJEF

ATELIER D’APPROPRIATION DE LA STRATEGIE ECONOMIQUE POUR FRANCOPHONIE PAR LES FEMMES & LES JEUNES ACTEURS DE DEVELOPPEMENT   « Quel pays renoncerait à un moyen simple de relancer sa croissance, de réduire la pauvreté, de compenser le déclin de la main d’œuvre ou de renforcer ses caisses de retraite ? Aucun, sans doute. Ce moyen est dans la capacité des femmes et des jeunes à révolutionner les programmes de développement de nos … Continuer…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close