Événements RF-EFH : Panel

PANEL RF-EFH « L’Autonomisation des adolescentes et des filles dans les pays francophones».

DISCOURS D’OUVERTURE Pr  NDIORO NDIAYE  Coordonnatrice  du RF-EFH  NEW YORK, LE 14 MARS 2017

Madame la Secrétaire générale,

Excellences, distingués Délégués,

Membres du Réseau,

Mesdames et Messieurs,

 

Permettez-moi avant toute chose de saluer la disponibilité et la volonté dont vous avez tous fait preuve dans la lutte pour l’autonomisation de la femme.

C’est pour moi un grand plaisir que de m’adresser à vous cet après-midi. Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour vous souhaiter très cordialement la bienvenue à ce panel de la Francophonie sur « L’Autonomisation des adolescentes et des filles dans les pays francophones».

Le Réseau gravit une nouvelle marche dans son évolution en tant qu’institution en charge d’œuvrer pour le développement de l’Espace Communautaire Francophone en participant de façon active, effective et décisive à l’inclusion du genre dans les politiques de développement. Une étape qui s’accompagne d’enjeux et attentes nouveaux au bénéfique des femmes et de toute la collectivité. Et c’est pour moi l’occasion de remercier tous les acteurs qui contribuent à l’animer.

La concertation d’aujourd’hui entre dans le cadre du suivi de l’application des engagements francophones et internationaux dans le contexte précis de la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) d’ici à 2030. Il s’agira plus spécifiquement de mettre en évidence l’état de réalisation des engagements pris par les Etats et gouvernements membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) lors du Sommet du XVIème Sommet de la Francophonie en novembre 2016 à Antananarivo (Madagascar).

Ce panel sera ainsi l’occasion de réfléchir sur les droits et l’autonomisation des adolescentes et jeunes filles dans notre espace. Il contribuera, je n’en doute pas, à une meilleure égalité des chances entre les filles et garçons. Nous restons convaincus que c’est en éduquant à l’égalité dès le plus bas âge que nous contribuerons à lutter efficacement contre les stéréotypes sexistes et jouer sur les mentalités.

C’est animé de cette commune volonté de contribuer à l’édification d’un modèle de sociétés francophones que nous avons convenu de la pertinence de la présente concertation. Plus qu’à un effet de mode, elle répond à une véritable urgence : nous savons tous que l’égalité des sexes renforce le développement économique à long terme. Cette affirmation n’est pas un slogan incantatoire, elle se fonde sur des faits et des chiffres.

Excellences, distingués Délégués,

Membres du Réseau,

La question de l’autonomisation des femmes est à un tournant décisif, à la croisée des chemins. Malgré tous les efforts aussi bien des institutionnels que des Organisations de la Société Civile (OSC), des poches de résistance demeurent. L’égalité des sexes reste encore marqué par le spectre du plafond de verre.

Que faire en pareille circonstance ? S’abstenir de toute action ? Assurément non ! Nous ne pouvons pas céder à la tentation de la démission. Nous n’avons pas droit de baisser. Nous ne pouvons et ne devons de nous contenter de promesses. NOUS DEVONS BRISER LES STREREOTYPES ET FAIRE EVOLUER LES MENTALITES. Par la synergie des actions nous y parviendrons.

Notre refus de la résignation, de la fatalité nous vaut notre présence à tous ici. Notre ferme volonté de contribuer à la construction d’un espace francophone égalitaire ; notre farouche attachement aux idéaux d’égalité et de liberté, d’équité sociale nous ressemblent. Il nous reste malgré tout un long chemin à parcourir pour atteindre notre objectif d’égalité parfaite entre les sexes en Francophonie.

Excellences, distingués Délégués,

Membres du Réseau,

Mesdames et Messieurs,

L’heure de la rupture est maintenant venue ! Puissent les sujets qui seront traités ici et qui interpellent les combattantes de l’égalité femmes-hommes que nous sommes, susciter un débat franc et productif à tous les niveaux de la société. Pour ce faire, cinq panelistes se succéderont pour aborder des thématiques en rapport avec  l’autonomisation des filles et adolescentes vu sous divers angles et perspectives. Il s’agira de :

  1. Mme Aimée Dorothée MALENZAPA qui traitera de l’Autonomisation des adolescentes et des Filles le défis des pays francophone dans les ODD5 ;
  1. Dr Soukeina BOURAOUI qui s’exprimera sur l’Autonomisation des adolescentes et des Filles en Francophonie : les pré-requis pour une expertise en politique ;
  1. Mme Fatma ELKORY OUMRANE qui nous présentera les liens entre ODD5 et NTIC pour les Adolescentes et les filles en francophonie : les atouts des NTIC dans l’autonomisation des Filles ;
  1. Mme Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON qui nous parlera des Mariages Forcés et précoces dans les pays de la Francophonie ;
  1. Dr Morissanda KOUYATE interviendra sur les Mutilations génitales féminines en Francophonie : Cartographie et enjeux pour l’atteinte de l’ODD5.

J’espère que ce panel ouvrira de nouvelles perspectives à des transformations profondes, positives, radicales, soutenues et durables en direction de l’autonomisation des femmes dans notre francophonie et ailleurs.

Je vous remercie infiniment de votre attention et nous souhaite de fructueux travaux.

Partager :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close