Événement parallèle XVI SOMMET DE LA FRANCOPHONIE

Panel de Haut Niveau sur l’Autonomisation Economique des Femmes

L’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et filles (ODD 5) entretient un lien fort avec l’atteinte de l’Agenda 2030 pour le Développement Durable. « L’autonomisation économiques des femmes – pour réussir, progresser économiquement et prendre des  décisions économiques  et agir sur celles-ci – est la clé de voute des Objectifs de Développement Durable » L’autonomisation économiques des femmes s’est accru au fil des ans, mais à un rythme qui reste une préoccupation économique. Il demeure toujours un défi persistant puisque les disparités de genre continuent à maintenir un énorme fossé. « L’atteinte de l’égalité des genres est manifestement un défi profondément ancré et complexe », et il faut plus de travail de la part des acteurs du monde entier si nous cherchons à réaliser des progrès considérables dans les 14 années à venir.

« L’égalité des sexes peut apporter des bénéfices spectaculaires dans le développement humain, le bien être pour les individus, les familles, et les sociétés, ” cependant, il y’a eu des consensus politiques et des engagements financiers limités,  une action globale pour s’attaquer aux barrières structurelles qui freinent les femmes à la base. Les arguments présentés, illustrant les grandes opportunités économiques auxquelles les femmes auraient dû avoir accès sont très convaincants. .  Il faut agir maintenant, et en deux mots c’est  “ la chose indiquée et c’est ce  qu’il y’a de plus sage à faire.

« Ne laisser personne derrière: Un appel à l’action pour l’égalité des sexes et l’autonomisation économique des femmes- Rapport du Panel de Haut Niveau sur l’autonomisation économique des Femmes, du Secrétaire Général des Nations Unies, 2016, » 

Comme le besoin d’une action en vue de combler le fossé entre les genres devenait de plus en plus crucial, et que l’autonomisation économiques des femmes était considéré comme le plus grand défi à relever en vue de libérer le potentiel de croissance de l’économie mondiale,  Le Secrétaire Général des Nations Unies a institué le Panel de Haut Niveau sur l’Autonomisation Economique des Femmes (PHN) en Janvier 2016. Appuyé par l’Entité des Nations Unies qui s’occupe de l’Egalité des Sexes et l’Autonomisation des Femmes (ONU Femmes) et le Département pour le Développement International (DFID), le Panel est constitué d’éléments qui peuvent apporter un changement global issus des sphères étatiques, du monde des affaires et de la société civile qui sont tous engagés à travailler collectivement pour hisser l’autonomisation économique des femmes au sommet de l’agenda mondial.  Le Panel est orienté par trois objectifs clairs:

  1. Démontrer un leadership et un engagement de haut niveau
  2. Se fixer des priorités axées sur l’action pour autonomiser les femmes sur le plan économique
  3. Montrer comment l’Etat, les hommes d’affaires et la société civile peuvent travailler de concert pour atteindre des résultats.

Il a été assigné au PHN la tâche de produire deux rapports reflétant une analyse rigoureuse des preuves et points de vue provenant de larges consultations. Le premier rapport présenté le 22 septembre 2016, avait mis  l’accent sur le besoin urgent de mener des actions pour combler le gap entre les genres afin d’assurer l’autonomisation économiques des femmes au plan mondial. Pour orienter et appuyer son action, le panel a énoncé sept pistes principales qui incluent:

 S’attaquer aux normes défavorables et promouvoir des modèles de référence positifs.

Garantir des protections légales et réformer les lois et règlements discriminatoires

Reconnaître, réduire et redistribuer le travail et les tâches domestiques non rémunérés

Constitution d’actifs — digitaux, financiers et immobiliers

Changer la culture et les pratiques en matière d’affaires

Document cadre du Secrétaire Général de l’ONU sur le Panel de Haut Niveau sur l’autonomisation économique des Femmes, Avril, 2016,

Améliorer les pratiques du secteur public en termes d’emploi et d’approvisionnement

Renforcer la visibilité, la voix collective et la représentation

Le PHN a identifié quatre principaux domaines de travail ayant trait à l’autonomisation économique des femmes: le Formel; l’informel; l’agriculture; et l’entreprenariat.

Un deuxième rapport qui sera publié en 2017 mettra l’accent sur la mise en œuvre des domaines d’action énoncés dans le rapport de septembre 2016.

I.            Consultation du PHN au 16ème Sommet International de la Francophonie

Depuis la mise en place du Panel de Haut Niveau (PHN), une série de consultations ont été organisées pour confirmer les éléments probants qui seront utilisés pour orienter les rapports. Après septembre, les consultations ont avancé pour recueillir des contributions sur la mise en œuvre de stratégies nécessaires pour traduire les résultats du premier rapport en action, tout en continuant à tirer des leçons des meilleurs pratiques et partager des expériences. Le plaidoyer est essentiel pour accélérer les progrès, ainsi les consultations seront un moyen pour mobiliser les acteurs à s’engager dans des actions en faveur de l’autonomisation économique des femmes et pour établir des partenariats en vue d’une collaboration dans l’avenir.

C’est dans ce contexte que se tiendra la consultation du 16ème Sommet International de la Francophonie.  La consultation coparrainée par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et le PHN visera divers services de l’Etat, le secteur privé et la société civile de Madagascar, ainsi que les participants à la conférence de la Francophonie.

Les objectifs sont:

  1. Créer un espace pour un dialogue actif avec les pays membres et organisations de la Francophonie pour catalyser l’action et les partenariats afin d’appuyer l’autonomisation économique des femmes par les Etats, les entreprises et les organisations de la société civile;
  2. discuter de questions liées à l’autonomisation économique des femmes qui sont particulièrement pertinentes pour les pays membres de la Francophonie et de la mise en œuvre de stratégies nécessaires pour opérer un changement;
  3. Identifier, pour les pays membres de la Francophonie, des domaines concrets de suivi qui peuvent susciter des engagements, actions, effets et résultats spécifiques; et
  4. établir des partenariats avec l’Etat, les entreprises et la société civile pour réaliser le programme d’autonomisation économique des femmes.

Les principaux thèmes de discussion de la consultation comprendront:

  • Protections juridiques et les réformes des lois et règlements discriminatoires;
  • Reconnaissance, la réduction et la redistribution du travail et des tâches domestiques non rémunérés;
  • Constitution d’actifs — digitaux, financiers et immobiliers; et
  • Améliorer des pratiques en matière d’emploi et d’approvisionnement.

 

 

 

 

 

Partager :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close