ATELIER DE FORMATION

ATELIER DE FORMATION SUR LA SENSIBILISATION DES JEUNES ET DES FEMMES

CONTRE LE TERRORISME, LA RADICALISATION VIOLENTE ET LA PROMOTION DU #LIBRESENSEMBLE

A la suite de la conférence internationale de lutte contre le terrorisme et la prévention du radicalisme violent organisée à Paris les 6, 7 et 8 juin par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), il est ressorti plusieurs recommandations, notamment la multiplication des initiatives dans nos pays respectifs.

Le constat unanime est que la question du terrorisme est non seulement une réalité qui menace nos États et nos peuples, mais également une réelle préoccupation pour l’avenir même de l’humanité.

Pour reprendre les mots de Madame Michael Jean, Secrétaire générale de l’OIF,

« nous devons propager partout nos armes de construction massive. Chaque geste compte, chaque mot compte… ». Nous devons alors agir.

Pour nous, agir signifie aussi mettre en œuvre des actions, en contribuant à la prévention même au niveau des zones les plus enclavées. Il faut aussi pour cela identifier les responsables, les leaders, les jeunes et les femmes pour partager avec eux les différentes solutions qui permettent de bloquer la route au terrorisme.

Il est prouvé que dans les rangs des djihadistes on compte beaucoup de jeunes Sénégalais dont certains sont des diplômés de l’enseignement supérieur et les voies et raisons de leur radicalisation sont encore ignorées par bon nombre de Sénégalais.

Nous pensons que mettre l’accent sur les jeunes garçons et filles, la frange la plus touchée par les recruteurs, et sur les femmes, qui sont les mamans de ces jeunes, et donc, plus aptes a déceler certains comportements étranges, pourrait sans doute contribuer à la prévention de la radicalisation et à la lutte contre le terrorisme.

Le programme des « Vacances citoyennes » mis en place par le Gouvernement du Sénégal et piloté par le Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, est une bonne occasion pour communiquer aux fins de sensibiliser les jeunes sur le fléau que constitue le terrorisme.

A cette occasion, des activités de sensibilisation sont menées et les initiatives citoyennes des jeunes encouragées.

Dans cette dynamique, inclure les messages forts du programme serait un atout de taille pour une appropriation des jeunes du concept même du « libres ensemble. »

Les associations de jeunes et de femmes pourraient constituer de très bons relais pour développer les valeurs communes de la Francophonie et pour diffuser ses programmes.

Pour toutes ces raisons, nous avons initié l’organisation de cet atelier qui va regrouper le secteur public (l’État), la société civile, les think-tanks et le secteur privé pour échanger sur les stratégies de prévention des nouvelles menaces et du #libresensemble.

L’atelier pourrait servir de test pour une éventuelle démultiplication dans d’autres pays de l’espace francophone.

thèmes :

Le terrorisme et la radicalisation violente en Afrique, l’Etat des lieux

Quelle approche de prévention intégrée pour lutter contre la radicalisation violente?

Quelle réponse face  au recrutement à travers les médias et les réseaux sociaux ?

Prévention du terrorisme, rôle des jeunes et des femmes

Présentation de la campagne de l’OIF #libresensemble

– Débat, Quelle stratégie pour une appropriation des messages du #libresensemble ?

Partager :
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close